Un monde plein de distractions

Nous sommes distraits en permanence. Si nous n’entendons pas de conversation de collègues derrière nous ou ne voyons pas de notification d’un e-mail entrant, d’autres petits soucis font que nous ne pouvons pas nous concentrer pleinement sur notre travail. Bref, ce ne sont pas les distractions qui manquent. Mais qu’en est-il au juste et que pouvez-vous y faire ?

Comment fonctionne notre tête ?

Notre cerveau n’est pas fait pour travailler de manière concentrée. Comment cela se fait-il ? Durant la préhistoire, le danger était partout et l’homme ne pouvait donc pas prêter une attention totale à une activité : ramasser des légumes ou faire du feu, par exemple. Et nos cellules grises sont encore toujours en alerte. Vous arrive-t-il aussi de sursauter lorsque quelqu’un vous tape sur l’épaule alors que vous êtes concentré sur votre travail ? C’est la faute à votre cerveau, non la vôtre.

Comment fonctionne la concentration ?

Nous avons tous un assistant personnel, et vous aussi. L’organe de décision est la zone à l’avant de notre cerveau, qui détermine le degré avec lequel nous pouvons nous concentrer. Cette zone sélectionne, par ordre d’importance, les stimuli qui sont transmis à notre conscience. Le stimulus est-il plus fort que la tâche qui vous occupe ? Alors, vous serez interrompu dans votre activité.

Bon à savoir

À peine 0,0003 % de tous les stimuli captés par notre cerveau sont transmis à la conscience.

Comment fonctionne la distraction ?

Un flux est créé lorsque le processus de concentration se déroule bien. Exemple : Sandrine rédige un rapport. Les choses vont de plus en plus vite à mesure que le temps passe. Jusqu’à ce que le téléphone sonne et qu’elle soit extraite de sa concentration. Son attention est partagée entre la conversation et le rapport. Le changement d’activité perturbe le flux et diminue donc notre productivité parce qu’une partie de notre attention reste accrochée à l’activité précédente. La question cruciale est donc la suivante : comment travailler avec une concentration maximale à n’importe quel endroit ?

La concentration, cela peut s’apprendre

Alors, travailler concentré : peine perdue ? Pas du tout. La concentration, cela peut s’apprendre. Voici pour vous une petite liste des principaux conseils :

  • Limitez le nombre de distractions à l’aide par exemple de la technique Pomodoro. Vous serez alors plus productif et ressentirez moins de stress. Vous pouvez découvrir cette technique sur le lien suivant.
  • Munissez-vous des meilleurs outils et technologies. Vous travaillerez ainsi de manière ciblée et serez moins facilement distrait. Les outils et technologies les plus récents sont rapides et focalisent votre attention. Découvrez ici plus d’info sur the Office of the Future de HP.
  • Répartissez votre environnement de travail en Activity Based Workspaces. Il s’agit de différents espaces qui favorisent des tâches spécifiques. La lecture d’un dossier complexe est par exemple plus rapide dans une pièce silencieuse. Vous pouvez également en découvrir plus sur le sujet dans the Office of the Future de HP.

Le bon choix pour un avenir productif

À vous et à votre entreprise de faire les bons choix et de miser pleinement sur le futur. Car quiconque travaille de manière concentrée sera moins facilement distrait et pourra donc cocher davantage de points terminés sur sa liste des tâches. Convaincu, ou souhaitez-vous d’autres détails sur la question ? Dans ce cas, ne manquez pas de jeter un œil ici sur ce site.